Affaire Li Gang : Le procès « public à huit clos » choque la presse

Posté par Egyles, le 27 janvier 2011 | Actualité, Scandale, Société | Source : [Netease 3G]


Le procès très attendu de l’un des plus grands faits divers de 2010 s’est transformée en une nouvelle source d’outrage pour les médias et les internautes.

L’affaire Li Gang était devenue en quelques semaines le symbole de l’impunité de la classe dirigeante face au peuple.


« Mon père est commissaire ! »
« J’ai rien vu. »
« Je dois garder le silence »

Le fusil : « Université du Hebei – Sanction disciplinaire »

Le 16 octobre 2010, au sein de l’Université du Hebei, ville de Baoding, une voiture percute deux étudiantes, en tuant une sur le coup, blessant la seconde. Sortant nonchalamment de sa voiture, le conducteur se contente alors de dire, devant la foule choquée :
 » Vous avez un problème ? Mon père est Li Gang. »

Li Gang est l’adjoint au commissaire de la ville, Li Qiming, son fils, conduisant la voiture en état d’ébriété, se pensait à l’abri de toute représaille de part le poste de son père.

C’était sans compter le retentissement de l’affaire dans la presse et sur Internet. « Mon père est Li Gang » est devenue l’un des memes les plus populaires de 2010. « 我爸是李刚 » renvoie environ 33.000.000 réponses sur Google.

Autant dire que le procès était un évènement très attendu.

Selon les premières informations, la requête des familles plaignantes et des avocats, voulant que Li Qiming soit jugé sur les charges de « mise en danger de la vie d’autrui », des charges dont les lois prévoient des peines bien plus sévères que celles du code de la route, ont été refusées.

Mais le scandale du jour, c’est que 40 journalistes, venus pour assister au procès devant être public, se sont vus refuser l’accès au tribunal. La raison invoquée par une annonce officielle : « Le tribunal est trop petit ».

La ville de Baoding et le Bureau de la Propagande ont choisi discrètement 5 médias sur le volet, qui eux seuls auront droit d’assister aux audiences.

« Procéder ainsi à une modification des prérogatives de la presse, c’est une distorsion du concept même d’audience publique. Cela porte atteinte au droit d’information du peuple. Une audience publique, c’est aussi librement laisser la presse collecter des informations et les publier. En apparence, le procès de l’affaire Li Gang est public, mais en réalité, il s’agit maintenant d’un huit-clos » s’indigne un avocat.

L’article en question a été discrètement publié sur le site 3G de Netease. En quelques heures, il a attiré presque 5.000 commentaires, qui ont été verrouillés et effacés.

Tags: , , , ,

Trackback

Commentaires



2 Commentaires pour « Affaire Li Gang : Le procès « public à huit clos » choque la presse »

  1. Vinsssounet dit :

    Surtout tiens-nous au jus de l’avancée du procès !

  2. Katsudon dit :

    Mais mince, c’est vrai ca, une veritabale atteinte aux droits du peuple!
    On ne pensait pas que cela puisse arriver un jour en Chine